Le camping sauvage en Suisse

Les fourgons aménagés, vans, camping-cars et caravanes sont actuellement très prisés d’un public qui recherche de nouvelles expériences. Des expériences plus locales, authentiques et dans la nature. La recherche de spots loin des centres urbains et des campings peut cependant rapidement tourner au vinaigre car le camping sauvage en Suisse si il n’est pas totalement interdit, n’est pas pour autant autorisé. Voici notre éclairage.

Que dit la loi ?

Tout comme en Autriche (voir notre article Faire du camping sauvage en Autriche) Il n’existe malheureusement aucune loi qui régit le camping sauvage. On se trouve donc dans une zone grise et bien que cela soit donc autorisé, il convient de bien s’informer puisque chaque commune a le pouvoir de décider si il est possible de séjourner en camping sauvage sur son territoire.

Le camping sauvage en Suisse est interdit:

  • dans les réserves naturelles (lien disponible dans les ressources)
  • dans le Parc national suisse
  • dans les zones de chasses fédérales
  • dans les zones de tranquillité de la faune sauvage
  • Là où l’accès est interdit

Le camping sauvage en Suisse est toléré:

  • Au delà de la limite des forêts, en montagne (par discrétion, démontez la tente chaque jour)
  • lors d’un bivouac d’urgence

Prendre des renseignements avant votre voyage

Comme on l’a vu plus haut, chaque commune décide de sa politique concernant le camping sauvage sur son territoire. Certaines indiquent sur leur site internet quels sont les endroits dans lesquels vous pourrez passer la nuit.

Il est donc préférable de se renseigner avant de partir car non seulement une visite de la police au milieu de la nuit n’est jamais agréable mais en plus la contredanse qui va avec grimpe vite comme c’est le cas au Tessin où des amendes de 50 à 10’000 francs suisses peuvent être délivrées.

Stationner chez des privés

Nombre de forêts et champs sont des propriétés privées et bien que le passage vous soit autorisé vous n’avez cependant pas le droit d’y passer la nuit à moins d’en avoir reçu la permission par le propriétaire.

C’est exactement dans ce contexte que le réseau d’accueillant PlaceToBee est tout à fait adapté. Il vous permet de passer la nuit sur une propriété privée avec l’autorisation de son propriétaire. En plus de stationner dans un cadre idyllique vous pourrez découvrir les produits de l’accueillant.

Ressources

Les réserves naturelles suisses
Règles cantonales relatives au camping sauvage, listées par le TCS

Camping sauvage en Europe
Le guide ultime du camping sauvage en Europe – Article Ride Store Magazine

Reste informé

Notre newsletter est quelque peu décalée, amusante, personnalisée, quelque fois s’y glissent des cadeaux, des concours et même des fautes d’orthographe mais en aucun cas nous ne te bombarderons d’emails. Alors si tu souhaites rester informé sur l’évolution de PlaceToBee, des nouveaux accueillants qui nous rejoignent ainsi que de l’actualité et l’agenda de tous nos hôtes PlaceToBee, il est plus que conseillé de t’y inscrire.

Table des matières

Top contenus

Recherchons producteurs locaux

Vignerons, agriculteurs, pêcheurs,… et si vous proposiez vos produits à des campeurs épicuriens ?

PlaceToBee connecte les campeurs épicuriens avec des producteurs locaux

Blog

Plus d'articles

Reportage

Alpagas et vin made in Thurgovie

C’est une journée de printemps ensoleillée et j’arrive à la ferme Wägeli à Uesslingen-Buch en Thurgovie. Killi, le chien de la ferme, me salue en